florens.ch

le site de vos envies vertes

le forum de Florens

Vous devez être connecté pour participer au forum

03.07.2020 - nathalie - Syringa vulgaris Mme Lemoine qui sèche

Bonjour,

J'ai planté dans mon jardin il y a trois ans un Syringa vulgaris.
Il a bien prospéré, mais depuis environ un mois, il est malade. D'abord une seule branche qui s'est décolorée puis a séché, je l'ai taillée. Mais le problème continue et semble gagner l'ensemble de la plante. Que puis-je faire pour le sauver ?
Merci d'avance pour votre aide

Nathalie

florens répond
05.07.2020
Votre lilas semble encore en bonne forme pour la majeure partie de sa ramure. Si vous pouvez exclure un problème d'application d'herbicide à proximité ou une blessure, il pourrait s'agir de verticilliose. De nombreuses plantes sont touchées cette année, suite aux conditions météo de ce printemps. Vous trouverez justement des infos dans les questions du mois du numéro 23 du magazine FLORENS côté jardin, qui vient de paraître. Vous pouvez enlevez un peu d'écorce à la base du rameau atteint, pour voir s'il y a des stries foncées dessous (ce qui confirmerait la verticilliose). La maladie est incurable, mais vous pouvez essayer d'enrayer sa progression en sciant les branches atteintes. Prenez soin de désinfecter la lame après! Vous pouvez ensuite arroser avec un fortifiant, purin d'ortie ou prêle.
1 réponse(s)

27.05.2020 - yasmina - Herbe de la Pampa ne pousse pas

Bonjour,

J'ai fait l'acquisition d'une jeune pousse d'herbe de la Pampa il y a environ 1 mois et demi. Je l'ai plantée rapidement sur ma plate-bande et l'ai arrosée tous les soirs les jours où il faisait relativement beau et chaud et me suis abstenue les jours pluvieux. Au moment de sa plantation, j'ai enchéri la terre avec du terreau universel et un tout petit peu de fumier compacté. Je l'ai quelque fois aspergée d'engrais universel diluée. Elle est placée à un endroit ensoleillé.

Malheureusement, ma plante ne semble pas du tout pousser, elle est donc toujours très petite. Pire, elle est complètement desséchée (beaucoup de feuilles sont complètement jaunes et sèches) et toutes ses feuilles pendent.

Avez-vous peut-être des conseils quant à l'entretien de cette plante ?

Merci d'avance et belle journée,

Y.



yasmina
02.06.2020
Merci beaucoup pour votre réponse. J'en prends bonne note. Je vais laisser encore une chance à la pousse que j'ai pour le moment en espérant qu'en espaçant les arrosages, elle reprenne du poil de la bête. Belle journée, Y.
florens répond
01.06.2020
Bonjour Yasmina, Vous en avez trop fait... Votre plante a de toute évidence été trop arrosée et suralimentée. D’après votre description, il est malheureusement probable qu'elle soit perdue; vous pouvez néanmoins lui donner une chance en la laissant en place et en continuant à la soigner, c’est-à-dire en l’arrosant si nécessaire, plus raisonnablement que jusqu’ici; vous pouvez par ailleurs couper les feuilles sèches si elles vous dérangent mais attention, mettez des gants, ces feuilles sont coupantes.
2 réponse(s)

03.05.2020 - monika - chenilles sur ancolies

Beaucoup d'ancolies fleurissent dans mon jardin à 750 m d'altitude. Cette année pour la première fois, des petites chenilles vertes d'environ 1 cm dévorent leurs feuilles. Je crois savoir que ce sont des chenilles d'une sorte de mouches. Dois-je, puis-je faire quelques chose?

florens répond
16.05.2020
S'il y a des pattes et une tête bien visibles, ce sont des tenthrèdes. Sinon, ce sont probablement des larves de diptères (mouches). Vous pouvez, si nécessaire, traiter au pyrèthre.
1 réponse(s)

26.03.2020 - christian  - plantons de tomates et soleil

Bonjour,
J'ai fait pousser des plantons de tomates à partir de graines et je viens de les repiquer dans des petits pots. Question: vivant en appartement je les ai placés derrière une baie vitrée qui reçoit le soleil direct à partir de 16h. Ce soleil est-il mauvais pour les plantons? Puis-je déjà les sortir sur ma terrasse? Merci pour vos réponses et conseils.

christian
28.03.2020
Merci pour votre réponse. Donc j'en déduit que le soleil direct n'est pas mauvais pour les plantons.
florens répond
27.03.2020
Une exposition est serait idéale (aussi lumineuse, mais plus fraîche que l'ouest, pour éviter que les jeunes plants ne filent en hauteur). On peut les sortir durant la journée pour les endurcir, mais uniquement par temps doux. Donc à éviter ces jours: s'ils gèlent (notamment si on oublie de les rentrer...) ils sont perdus.
2 réponse(s)

12.02.2020 - lecteur / lectrice  - Mouches blanches

Ma sauge est envahie de mouches blanches! Que puis-je faire? Je la cultive en pot, sur un balcon chaud et ensoleillé.

florens répond
12.02.2020
Extrait de la réponse publiée dans FLORENS côté jardin, vous trouverez davantage de précisions dans notre n°3: Les mouches blanches pondent leurs oeufs au revers des feuilles et se nourrissent en ponctionnant la sève; sous forme de larves, cependant, elles ne sont pas mobiles à tous les stades. On observe parfois simultanément un dépôt noirâtre sur les plantes attaquées; il s’agit en fait d’un champignon, la fumagine, qui se développe sur le miellat excrété par les aleurodes (et par d'autres parasites, comme les pucerons et les cochenilles), mais ne pose pas de problème par lui-même. Parce qu'elles se multiplient rapidement et contaminent facilement les végétaux voisins, les mouches blanches sont vraiment ennuyeuses. D'autant qu'il est difficile d'en venir à bout avec un insecticide de contact de premier recours, comme le savon noir. Celui-ci est pourtant bel et bien fatal aux parasites adultes; mais encore faut-il parvenir à les en asperger, car ils s'envolent sitôt qu'on touche à la plante infestée. Si l’attaque est très importante, et le sujet infesté de bonne taille, on a souvent meilleur temps de rabattre drastiquement la plante atteinte, de façon à faciliter les opérations précitées et réduire les possibilités de repli des assaillants.
1 réponse(s)

12.02.2020 - lecteur / lectrice  - rosiers malades

Mes rosiers sont magnifiques à la floraison, mais ensuite leurs feuilles se couvrent de taches jaunes et noires et tombent. Que faire?

florens répond
12.02.2020
Extrait de la réponse publiée dans FLORENS côté jardin, plus de précisions dans le n°4 du magazine: Peu actif dans les régions de climats secs, le marsonia, ou maladie des taches noires (qui se traduit aussi par des taches... jaunes, sur les feuilles), ne pose généralement pas problème en Valais, mais infeste régulièrement les rosiers ailleurs en Romandie. Ne planter que des variétés résistantes ou tolérantes nous paraît être la meilleure option - ce qui implique de bien se renseigner à l’achat: il faut privilégier les cultivars pour lesquels une “bonne résistance aux maladies” est explicitement mentionnée sur les étiquettes, ou se fier aux indications d’un livre ou d’un jardinier de bon conseil. Si les rosiers sont déjà plantés, et qu’ils s’avèrent sensibles, deux options: ou l’on traite régulièrement, ou on laisse faire - et le tri se fera tout seul. Dans nos jardins d’essais, où nous n’effectuons aucun traitement, il n’y a pas (plus...) de rosiers sensibles - ce qui laisse néanmoins un immense choix de centaines de variétés!
1 réponse(s)

12.02.2020 - lecteur / lectrice  - Droit de cueillette

Il y a près de chez moi quelques noyers poussant le long d’un chemin de campagne. Puis-je ramasser les noix tombées?

florens répond
12.02.2020
Extrait de la réponse publiée dans FLORENS côté jardin, plus de précisions dans le n°5 du magazine: Le Code civil suisse autorise effectivement certaines récoltes à des fins personnelles: "Chacun a libre accès aux forêts et pâturages d'autrui et peut s'approprier baies, champignons et autres menus fruits sauvages, conformément à l'usage local, à moins que l'autorité compétente n'ait édicté, dans l'intérêt des cultures, des défenses spéciales limitées à certains fonds". Le promeneur peut donc récolter les framboises poussant en lisière du bois, les coprins apparus au bord du chemin ou les bolets poussant dans la forêt du voisin, dans la limite éventuelle des périodes et des quantités autorisées au niveau cantonal ou local. Mais ce droit, le Code civil le précise bien, concerne d’une part uniquement les plantes sauvages, et d’autre part uniquement les forêts et les pâturages. Il n'est pas étendu aux fruits ou aux fleurs des plantes cultivées, ni aux jardins, vergers, prés et champs!
1 réponse(s)

12.02.2020 - lecteur / lectrice  - Plantes frileuses

Hiverner mon laurier dehors... c’est possible?

florens répond
12.02.2020
Extrait de la réponse publiée dans FLORENS côté jardin, plus de précisions dans le n°6 du magazine: Première chose, il faut savoir de quel laurier il s’agit! Le vrai, c’est Laurus nobilis, également connu comme laurier d’Apollon ou laurier- sauce. Mais le nom de “laurier” est utilisé pour bien d'autres espèces. Or une seule est vraiment rustique: le daphné lauréole, ou laurier des bois. La plupart des autres, étant d’origine plus ou moins méditerranéenne, peuvent résister aux froids hivernaux lorsqu’ils sont cultivés en plaine et en pleine terre, à emplacement abrité, mais souffrent rapidement lorsqu’on gagne en altitude, qu’on jardine en pleine bise ou qu’on les cultive en potées. Le plus frileux est le laurier-rose, qu’il vaut mieux rentrer en serre froide, même en plaine.
1 réponse(s)

12.02.2020 - lecteur / lectrice  - Citronnier péclotant

J’ai rentré mon citronnier en octobre et je l’ai installé au salon, devant une baie vitrée, pour l’hiver. Ces dernières semaines, son feuillage a pris un drôle d’aspect et des feuilles tombent.
Pourtant, je ne vois pas de parasites. Que faire?

florens répond
12.02.2020
Extrait de la réponse publiée dans FLORENS côté jardin, vous trouverez davantage de précisions sur cette question dans le n°8 du magazine: Il y a de fortes chances que votre arbuste soit parasité par de petits acariens, que l'on nomme familièrement araignées rouges. Vous verrez surtout ces minuscules bestioles au revers des feuilles, où elles apparaissent comme des "points" brun rouille. On observe parfois également la présence de très fines toiles "d'araignée". Plutôt que de recourir à un produit de traitement, on peut doucher et laver régulièrement le feuillage (sans détremper le terreau) pour enrayer la prolifération de ces parasites. C'est efficace... mais cela ne résout pas pour autant le problème de fond. A savoir que le salon n'est pas le meilleur emplacement pour hiverner un citronnier! Si vous n'avez pas d'autre choix que de l'hiverner dans l'appartement, installez votre citronnier dans la pièce la plus fraîche possible, à proximité d'une fenêtre, et intervenez aux premiers signes d'une attaque d'acariens.
1 réponse(s)

12.02.2020 - lecteur / lectrice  - Bulbes en pot

Peut-on garder les petits bulbes de printemps en pot? Est-il possible de les cultiver à l’intérieur ? Et quand faut-il les transplanter au jardin ?

florens répond
12.02.2020
Extrait de la réponse publiée dans FLORENS côté jardin, davantage de détails dans le n°9: Il est tout-à-fait possible de faire fleurir ces potées dans la maison, à emplacement lumineux. La floraison, cependant, surviendra plus vite et durera moins longtemps que si les plantes étaient gardées plus au frais, sur la terrasse ou au balcon. Arrosez régulièrement, mais sans excès (plus souvent bien sûr à l’intérieur que dehors). La floraison passée, vous pourrez supprimer les fleurs; en revanche, vous ne toucherez pas au feuillage: pour reconstituer correctement leurs bulbes, les plantes doivent achever leur cycle de végétation. Qu’elles aient fleuri dans la maison ou dehors, poursuivez la culture, à l’extérieur de préférence, jusqu’à ce que le feuillage jaunisse naturellement. Vous pourrez alors replanter les bulbes en pleine terre, en les plantant à profondeur normale (soit recouverts d’une à deux fois leur hauteur de terre), et non à demi- émergés comme ils étaient dans le pot. Espacez-les aussi davantage.
1 réponse(s)

12.02.2020 - lecteur / lectrice  - Orchidée stressée

J’ai reçu une magnifique orchidée, mais les fleurs se sont vite fanées et les boutons ne se sont pas ouverts. Que se passe-t-il?

florens répond
12.02.2020
Réponse parue dans FLORENS côté jardin, n°9: Au vu de son feuillage, votre phalénopsis a subi un stress avant d’arriver chez vous: soit un excès ou un manque d’eau, soit un coup de froid durant le transport. Coupez la hampe florale et continuez la culture normalement: ces orchidées sont solides, votre plante a une petite chance de récupérer. On ne dira jamais assez, toutefois, combien il est important de leur éviter les chocs thermiques entre magasin et maison, surtout en hiver.
1 réponse(s)

12.02.2020 - lecteur / lectrice  - Pensées à garder

Vaut-il la peine de replanter les pensées cultivées en potées au jardin, après leur floraison?

florens répond
12.02.2020
Réponse parue dans FLORENS côté jardin n°9: Les pensées sont plutôt bisannuelles. Replantées en pleine terre, la plupart y termineront leur carrière dans le courant de la belle saison. Mais si votre jardin est ensoleillé, avec un bon sol consistant, elles pourront s’y ressemer - et, l’automne prochain, vous pourrez prélevez de ces plantons pour garnir vos potées hivernales.
1 réponse(s)

10.02.2020 - rubén - Crocosmia

Bonjour tout le monde!
Lors de notre voyage en terres irlandaises nous sommes tombés amoureux de cette très belle plante aux fleurs orangées. Un agriculteur du sud de l'île nous a donné quelques bulbes pour que nous puissions les planter en Suisse. Toutefois, il s'avère qu'en Irlande il s'agit d'une plante envahissante et nous n'aimerions pas impacter la flore locale (Lausanne). C'est pourquoi nous nous demandions si nous ne devrions pas uniquement planter les bulbes en pots. Merci d'avance pour vos éclaircissements. Rubén & Amandine

florens répond
12.02.2020
Les crocosmias, parfois encore appelés montbrétias, sont des vivaces bulbeuses issues d'espèces originaires d'Afrique du Sud. Ils peuvent être envahissants là où les conditions leur plaisent particulièrement, avec des hivers doux et des étés frais. En effet, comme beaucoup de plantes "à bulbes" (plus précisément à cormes, en ce qui les concerne), ils supportent mal le froid humide en hiver. Ils ont en revanche besoin d'eau durant leur saison de végétation (sinon ils fleurissent peu, ou pas du tout). C'est surtout dans les jardins des régions de climat océanique frais, comme la Bretagne ou les îles britanniques, qu'ils risquent de se montrer invasifs. En Romandie le risque est moindre, d'autant que même en plaine, certaines variétés y sont en limite de rusticité par rapport aux conditions d'un hiver normal. Pour les cultiver au mieux, choisissez un emplacement ensoleillé et abrité, avec un bon sol ne desséchant pas durant l'été (sinon vous devrez arroser). Gardez-les simplement à l'oeil pour éviter qu'ils se propagent trop. Les crocosmias se multiplient assez rapidement en produisant de nouveaux cormes. Cela permet aux touffes de prendre assez rapidement de l'ampleur. En revanche, si l'on ne travaille pas le sol à proximité, le risque de les disséminer partout dans le jardin reste limité.
1 réponse(s)

02.12.2019 - jean-pierre - A donner deux nymphéas

A tout détenteur d'un bassin, d'un étang, d'une cuve ou d'un point d'eau : à donner, contre bons soins, deux pieds de nénuphars- nymphéas, de couleur rose. Fleurit du 20 juin au 20 août. A prendre sur place à Préverenges. JP Clavien Tél. 079 548 34 17.

0 réponse(s)

30.03.2019 - florens - Des tiques dans votre jardin?

Régulièrement, nous utiliserons le Forum pour poser nous aussi des questions à nos utilisateurs :)
Notre première petite enquête a trait aux tiques. En avez-vous dans votre jardin? Merci d'indiquer la région, l'altitude, les conditions générales (jardin ombragé, très exposé, ambiance sèche, humide, etc.). Et si ces charmantes petites bêtes sont présentes chez vous: où les observez-vous, et que faites-vous pour vous en débarrasser?

estelle mei
23.06.2019
chez moi pas encore croisées... mais chez mon amie qui a une 40aine de chiens, ( dans les Franches Montagnes ) parfois des 100aines sur 1 seul chien... on les prend une par une et on les met dans une bouteille remplie d'huile. Car les brûler une par une, ça prendrait trop de temps... et dans de l'eau il paraît qu'elles survivent longtemps. Mais dans l'huile, ça semble plus rapide
1 réponse(s)

30.03.2019 - florens - Troc vert

On peut aussi utiliser le Forum pour troquer des plantes ou du matériel de jardin. Voici un exemple d'intitulé (exemple néanmoins sérieux, donc n'hésitez pas à répondre si les plantes proposées vous intéressent, ou si vous disposez des plantes recherchées!)
Je propose: iris des toitures, géranium ‘Samobor’, éranthis, menthe à arôme de banane, oeillet arméria, framboisier du Japon, hydrangéa ‘Annabelle’.
Je recherche: des polémoines carneum, un hydrangéa ‘Invincibelle’ (mutation rose de ‘Annabelle ‘), Bignone capreolata, passiflore rustique Passiflora maliformis. Vaud, info@florens.ch

0 réponse(s)

utiliser le forum

Bienvenue sur le forum du e-magazine FLORENS côté jardin!

Ce forum a pour but de permettre aux membres de florens.ch de trouver des réponses à leurs questions et d'échanger leurs expériences en matière de botanique, de plantes cultivées, de jardinage, de nature et d'environnement.

Tout un chacun peut parcourir le forum, mais il faut être inscrit sur le site florens.ch (login) pour pouvoir y intervenir.

Le site emploiera votre pseudo en guise de nom d'auteur; si vous n'avez pas spécifié de pseudo sur la page mon compte, il s'agira par défaut de votre prénom.

Veuillez noter que les interventions sans rapport avec les thèmes nature, plantes, jardinage ou écologie seront supprimées.